LA FORME XXXL

ProgymEnseigne-copie

 

Le PROGYM Serge Moreau, c’est le plus grand centre de culture physique du territoire nord-américain, ici à Montréal.

Une surface de 25.000 pieds carrés, plus de 200 appareils de fitness et de musculation, ouvert 7j/7, 24H/24… Un paradis pour tous les pratiquants de remise en forme!

Connaissant ma passion pour la culture physique, Valérie m’a fait découvrir ce complexe unique lors de mon premier séjour à Montréal en Janvier 2008. Ce fut une sacrée expérience! J’en garde d’excellents souvenirs et je ne taris pas d’éloges à son sujet lorsque mes amis se plaignent de l’amateurisme des salles de gym françaises.

Alors c’est avec une grande impatience que j’attendais le jour où je retournerais faire un entraînement au ProGym.

Jeudi 5 Novembre 2009, après plus de deux semaines de rencontres, de voyages, de reportages au Québec et aux USA, j’ai hâte de refaire travailler mon corps sous le poids des haltères et des machines.


10H00 Direction le quartier d’Hochelaga-Maisonneuve. Ce quartier à une histoire très intéressante. Hochelaga  «digue des castors» ou « lac des castors » en langue autochtone, était une bourgade iroquoienne. Arrivé en barque le 2 octobre 1535, Jacques Cartier la visite le 3 octobre 1535. Il est bien accueilli par les Iroquoiens et nomme la montagne qu’il voit à proximité mont Royal. Le village d’Hochelaga sera annexé à Montréal en 1883.

La première fois que l’on pénètre dans l’univers du PROGYM, on est surpris par le gigantisme des locaux et l’ébulition qui y règne. A l’image de la ville de Montréal, la propreté, l’ordre et le respect des autres sont de rigueur.

ProgymSalleMachines-copie

ProgymHoistFace-copie

ProgymEtirements-copie

Nous nous présentons à Joe Maglione, le gérant du lieu, et lui expliquons les objectifs de notre venue. L’entraînement bien sûr, mais aussi les repérages pour la réalisation de reportages sur la forme et le bien-être capitainekirk.ca et le blog des fans de Bodybuiding www.powerslave.fr.

L’accueil de Joe fût à l’image des québécois : Chaleureux.

Parmi les curiosités que l’on peut trouver au PROGYM, il y a par exemple cette machine qui simule le tirage à la corde pour faire travailler individuellement les dorsaux.

Les machines pour les abdominaux où il faut lancer des ballons (lestés!) dans un panier, mais aussi la dernière génération de machines HOIST Fitness.

Ces machines exceptionnelles sont conçues sur un schéma d’alignement automatique qui permet à l’utilisateur de simuler des exercices freeweights avec le poids de son corps. Ce procédé unique permet de se concentrer sur un groupe musuclaire particulier tout en ayant la sécurité des machines à charge guidée.

Au détour de notre visite dans les différentes salles à thème (poids libres, machines, étirements, endurance), nous rencontrons dans l’espace Powerlifting, Eric Chevrier, un des entraîneurs privés du ProGym en pleine séance de coaching avec le champion canadien de Bobsleigh Giuilo Zardo.

 

ProgymEricChevrierCouleur-copie

Eric Chevrier

ProgymChampionBancBeige-copie

Giuilo Zardo

ProgymChampionSouleveBeige-copie

Ici, pas machines ultra sophistiquées. Uniquement de la fonte, des poids libres et des barres olympiques (PHOTO). Nous assistons alors à un entraînement Hardcore, avec soulevés de terre, développés couchés et le bruit de la fonte qui s’écrase lourdement sur le sol.

 

 

ProgymPoidsBeige-copie

14H00. Nous n’avons pas vu le temps passer. Un espace restauration avec une formule « cuisson santé » éveille notre curiosité. Très à cheval sur l’hygiène alimentaire, j’en profite pour tester quelques plats pour mon blog www.enformeapres40ans.com ;-)

ProgymPendule-copie

Nous découvrons alors les bienfaits de la « Cuisson à vapeur sèche » qui conserve 95% des valeurs nutritives avec des sauces à bases de bouillons de légumes ou de viandes extra-maigre, volailles nourries aux grains…  Le bonheur total !

CUISINE-SANTÉ

Boulettes de poulets coco / Fajitas complet au bœuf maigre et aux légumes / Pâtes complètes sauce bolognaise / omelettes campagnarde à base de blancs d’œufs mais aussi… des frites et des glaces protéinées sans sucre ajouté!

En nous remémorant ces plats, nous en salivons encore… :-)

La surprise s’est invité également lors de notre passage à la caisse. Les assiettes sont facturées… au poids! 25$ canadiens pour 2 personnes, l’équivalent de 15 Euros :-) .  Sans commentaire.

Alors c’est avec un immense plaisir que nous retournerons au PROGYM, lors de notre prochain séjour en Mars.

Au programme : Reportages, photos, interviews… Et entraînement à la québécoise pour l’équipe de Capitaine Kirk.

ProgymVal-copie

Retrouvez l’intégralité des photos sur http://www.flickr.com/photos/rocknrollapictures/sets/72157623314747455/

Gilles Lartigot

Categories: 2 - REPORTAGES

DARAN A L’EUROPÉEN.

 

EUropeen_affiche

« Laissez-moi apprécier ce moment privilégié car après on ne sait jamais ce qui va merder. »

C’est par ces mots que DARAN commence le concert exceptionnel de ce soir après avoir interprété « Oublie Tout » en acoustique, seul sur scène.


DARAN_GuitareMain2NetB-copie


Je suis désarçonné par la simplicité de cet artiste qui s’adresse à son public comme s’il s’était invité chez eux, dans leur salon.

Etrange prémonition, car dès la fin de sa phrase, un roadie se prend les pieds dans les jacks et fait tomber la basse sur le clavier dans un fracas qui va donner le ton au reste du concert.

Des problèmes techniques qui vont ponctuer quasiment chaque titre, mais que le groupe va détourner à leur avantage, avec un grand sens de l’humour et de la répartie, donnant au concert une saveur particulière.

Des chansons interprétées sans fioriture, 3 guitares / Basse / Batterie. L’émotion est palpable sur les magnifiques « Oublie Tout », « Le Mouvement des Marée », « Au Moins », l’énergie prenant le relais sur les riffs entrainants de « La Télévision », « Augustin et Anita », « Dormir Dehors »…


GROUPE-MUSICIEN2


Fin du concert. Attente des rappels. Une envie de partager encore plus… Notre ITW de l’après-midi ayant dû être reportée, une envie soudaine s’empare de notre rédactrice… « Tu crois que je pourrais lui glisser la carte de Capitaine Kirk sur scène? ». Que répondre à cette question inattendue?… Sans plus attendre, la voilà qui se faufile jusqu’au bord de la scène et pose sa carte de visite par terre, au pied du micro!

Rappels. Entrée de DARAN et de ses musiciens. Ovation suivie d’un blanc lorsque DARAN ramasse la carte, la lit, la met dans la poche de son jean et s’adresse au public. « Y a-t-il des Québécois avec nous ce soir ? »… S’ensuit un dialogue assez surréaliste entre DARAN et Valérie.

Effectivement la musique de DARAN correspond aux goûts des québécois, avec ses textes sublimes, ses mélodies riches et son interprétation sincère, sans chiqué.

Ce concert, très différent de celui de RAMMSTEIN à Berlin ;-) confirme notre opinion : La musique n’a pas besoin de fioriture ni d’artifice pour nous toucher lorsqu’elle vient directement du cœur.

Merci DARAN.

DARAN_Gilles-copie


Gilles LARTIGOT
Fan (et Photographe).

Retrouvez l’intégralité des photos surhttp://www.flickr.com/rocknrollapictures

 


Categories: 5 - DECOUVERTES