On oublie jamais sa première fois

Un tribute avant d’en voir un, on se sait pas vraiment à quoi s’attendre. Voilà quel était mon état d’esprit ce fameux vendredi 29 juillet. Je ne m’attendais à rien de particulier ou plutôt si, je m’attendais à passer un moment plaisant à l’expo agricole de Sainte-Hyacinthe avec une foule d’animaux, les meilleurs hotdogs du monde et un show des KISSED.Avec une bonne grosse demie heure de retard, nous arrivons et installons notre matériel.  Caméra en main, je me faufile, assiste à la préparation du groupe. L’ambiance est détendue et les 4 « Kissmen » se prêtent au jeu de l’interview. Une douce sensation de bien être plane dans la pièce. Je filme, vole les instants si précieux de cette intimité qu ils nous offrent si généreusement.

Etre le Tribute d’un groupe aussi talentueux que KISS n’est pas une mince affaire. La pression doit être énorme, même si rien ne transparaît. Le show est dans trois heures et le maquillage se veut précis et impeccable, certain bénéficie même des mains expertes d’une maquilleuse (merci Suzie:-)). Le rituel, les gestes sont précis, les costumes le plus proche de la réalité… TIC TAC TIC TAC l’heure tourne et je suis vraiment curieuse de les voir sur scène mon premier Tribute !!!!!

Une claque, une grosse claque, voici ce que je me suis prise en écoutant, en regardant, en photographiant et en me laissant absorber par l’univers et le show des KISSED… J’étais vraiment loin de m’imaginer tomber sur des artistes aussi talentueux,  livrant leurs tripes sur scène avec autant de force et d’énergie…

Le public en redemandait, les plus jeunes se laissant dévorer par la machine KISSED haut en couleurs et en effets de pyrotechnie parfaits. Moi qui ne suis pas une fan de la première heure, je suis devenue addict de cette force attractive, ne voulant plus que le show ne s’arrête, cliquant sur l’objectif à chaque instant.  Voulant recevoir encore et encore cette énergie et l’amour que ces 4 gars partageaient avec son public… On n’oublie jamais sa première fois, moi je me suis laissée dévorer par la machine KISSED un vendredi 29 juillet et j’ai aimé ça :-)

LIENS : FaceBook The Heavy Metal Cook
https://www.facebook.com/pages/Gilles-Heavy-M%C3%A9tal-Cook-Lartigot/178145512203902

Chaine YOU TUBE de KISSED :
http://www.youtube.com/KISSEDTRIBUTE

Categories: 5 - DECOUVERTES

RIAD SATTOUF

Grand fan de Bandes Dessinées depuis mon plus jeune âge, je reste toujours à l’affut pour dénicher de nouveaux auteurs, de nouvelles maisons d’Edition, de nouvelles séries… afin de prolonger ce plaisir toujours intact de la découverte.

L’univers de la BD est malheureusement, encore de nos jours, beaucoup trop sous-estimé. Trop de personnes cantonnent ce genre aux lectures de la petite enfance, voir de l’adolescence et aux collections des Tintin, Spirou, Mickey, Astérix et consorts. Peu importe. Pour les plus curieux d’entre-vous, sachez qu’il existe des auteurs et des dessinateurs extrêmement talentueux, parmi lesquels j’ai découvert dernièrement l’incroyable RIAD SATTOUF.

La première fois que j’ai entendu parlé de RIAD SATTOUF, c’était en surfant sur les émissions de la chaîne LCM (www.lcm.fr). Devant produire une série d’émissions sur le voyage (une version TV de notre magazine émotionnel www.capitainekirk.ca), je regardais les différentes émissions de leur grille de programme.
Dans l’une d’entre-elles, « La Grande Emission », le chroniqueur Ranny ASSAS,  brandissant une BD avec un air enthousiaste, attira mon attention. Il présentait le 3ème tome de la BD « Pascal Brutal » de RIAD SATTOUF, qui a beaucoup fait parlé du lui au Festival d’Angoulême 2010 en recevant le « Fauve d’Or » qui récompense le meilleur album.



© Riad Sattouf & Audie-Fluide Glacial

« Pascal Brutal » l’homme ultra-viril, qui porte une grosse gourmette et la moto qui va avec, dans une France d’un futur proche, présidée par Alain Madelin !
Que les psychorigides du dessin ultra-réaliste passent leur chemin, le trait de RIAD SATTOUF est très particulier, un peu rêche au début, mais jouissif au plus haut point au bout de quelques planches.

L’univers loufoque, les situations décalées, les dialogues exagérés volontairement (???) et le monument qu’est son héros « PASCAL BRUTAL », rendent cet auteur vraiment unique en son genre.
Après avoir dévoré les 3 volumes de « PASCAL BRUTAL », je choisis (par hasard) les 2 Tomes de « La vie secrète des Jeunes ». Etant personnellement très préoccupé par l’état léthargique de la jeunesse actuelle (« Sois Jeune et Tais-toi » Mai 68), le titre m’intrigua. Et c’est après les avoir englouti que j’ai basculé dans le fanatisme !!!



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Riad Sattouf & L’Association

 

 

 

 

 

J’ai retrouvé les traits particuliers de RIAD SATTOUF mais avec une construction originale, chaque planche est développée sur le même thème « vu à tel endroit, telle ville ». L’auteur y développe des chroniques d’observation sociale de la jeunesse actuelle.
Toutes les situations sont criantes de vérité, toujours d’un comique redoutable, pathétiques quelques fois… Elles sont toutes véridiques (dixit l’auteur) et cela fait peur !

« Par contre, Monsieur Riad, je ne vous félicite pas pour votre orthographe que je trouve tout simplement scandaleux! Comment voulez-vous que notre jeunesse fasse quelques progrès orthographiques quand toutes vos bulles sont rédigées en onomatopée et autres langages SMSismiques et Kaïraresques ! » Maudite Institutrice du Tome 1, sort de mon corps!…
Il est vrai Monsieur SATTOUF que le fils d’imprimeur et le psychopathe de l’orthographe que je suis à du mal à cautionner vos dialogues… MAIS C TELLEMENT BON !!! Tellement criant de vérité !!! Tellement… VRAI ???!!!

Merci Monsieur SATTOUF. Merci de m’avoir procuré un tel plaisir!
Je ne peux faire moins que ce modeste article dans notre magazine pour encourager nos lecteurs franco-québécois de vous découvrir à leur tour.
Quand à moi, lors de mon prochain séjour parisien, pour avoir une chance de vous croiser, je serai attentif à la  population de la ligne 9 du métro parisien… Ensuite je chercherai Farid, le chauffeur de taxi, pour qu’il m’initie aux fondements de la culture musulmane.

Gilles LARTIGOT



Un petit mot sur la maison d’édition « L’ASSOCIATION ».

Très connue dans le monde de la BD alternative, les responsables ont su garder le statut associatif de leur début en Mai 1990. Leurs ouvrages sont de très belle facture, imprimés sur du papier ivoire 170 grs, les couvertures sont soyeuses grâce à la douceur du pelliculage mat, leur gaufrage or/argent et la reliure digne des plus beaux livres d’art, ce qui nous donne envie de les ranger précieusement dans notre bibliothèque chérie aux côtés des livres exceptionnels.

Grand fan de Bandes Dessinées depuis mon plus jeune âge, je reste toujours à l’affut pour dénicher de nouveaux auteurs, de nouvelles maisons d’Edition, de nouvelles séries… afin de prolonger ce plaisir toujours intact de la découverte.

PS : Un petit mot sur la maison d’édition « L’ASSOCIATION ». Très connue dans le monde de la BD alternative, les responsables ont su garder le statut associatif de leur début en Mai 1990. Leurs ouvrages sont de très belle facture, imprimés sur du papier ivoire 170 grs (!), les couvertures sont soyeuses grâce à la douceur du pelliculage mat, leur gaufrage or/argent et la reliure digne des plus beaux livres d’art, ce qui nous donne envie de les ranger précieusement dans notre bibliothèque chérie aux côtés des livres exceptionnels.

Liens :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.lassociation.fr
http://www.myspace.com/pascalbrutal
http://fr.wikipedia.org/wiki/Riad_Sattouf

 

 

 

 

 

 

 

Categories: 5 - DECOUVERTES

KATAKLYSM

Kataklysm au club soda le 13 mars !!!  Belle occasion pour faire la promotion de King Of The Pit. Nous ne connaissons pas les Fans de métal  québécois et tenions à nous plonger dans l’univers du Pit, ici à Montréal. Equipés de cameras, appareil photo nous nous glissons jusqu’au devant de la scène et partageons l’énergie communicative de Maurizio, chanteur charismatique du groupe. Le public est en transe !!! les « Circle Pit », les   »Brave Heart » s’enchaînent et nous retrouvons au sein de  ces jeunes des valeurs  de partage, de générosité et de fraternité – les valeurs des K.O.T.P.

 



3WEB

 

2WEB

1WEB



Categories: 5 - DECOUVERTES

KEVIN PARENT

KEVINPARENT18-copie

 


J’ai découvert Kevin Parent lors de mon installation au Québec en 1998. Un véritable coup de coeur… Une voix, une énergie, un charisme enivrant. Ses mélodies m’ont accompagnées dans cette nouvelle vie que, petit à petit, je me construisais sur ce territoire nord américain si généreux et culturellement riche.

Quelques rides plus tard, me voici au premier rang d’une salle comble et impatiente. Des sourires échangés, des regards pudiques. Ma voisine est une fan :   »j’ai tous les albums de Kevin, le show va être grandiose »   me dit elle !!! Son mari confirme :-)

Les spectateurs sont débordants d’amour et cette énergie positive me submerge, le show commence.

L’équipe est au complet :  aux guitares Dan Georgesco et Mike Plant, à la basse de Martin Bolduc et à la batterie Francis Fillion.  Un flot de décibel parfaitement contre balancé par la puissante energie vocale de stephanie boulay se melant parfaitement à celle de Kevin Parent.

Le spectacle démarre sur les chapeaux de roue avec le premier extrait de son album éponyme   »de Besoin d’amour ».  Un message reçu en plein coeur !!! Le spectacle repondra à toutes les attentes : solo guitare acoustique ou… ukulélé,  son fracassant, délire musical, sourire partageur et cette simpicité qui colle si bien à ce personnage intriguant et attachant.



KEVINPARENT20-copie


http://www.kevinparent.com/#/nouvelles/

Vous pouvez visionner la totalité des photos du show à l’adresse :

http://www.flickr.com/photos/rocknrollapictures/4426682652/in/set-72157623479356171/

Categories: 5 - DECOUVERTES

DARAN A L’EUROPÉEN.

 

EUropeen_affiche

« Laissez-moi apprécier ce moment privilégié car après on ne sait jamais ce qui va merder. »

C’est par ces mots que DARAN commence le concert exceptionnel de ce soir après avoir interprété « Oublie Tout » en acoustique, seul sur scène.


DARAN_GuitareMain2NetB-copie


Je suis désarçonné par la simplicité de cet artiste qui s’adresse à son public comme s’il s’était invité chez eux, dans leur salon.

Etrange prémonition, car dès la fin de sa phrase, un roadie se prend les pieds dans les jacks et fait tomber la basse sur le clavier dans un fracas qui va donner le ton au reste du concert.

Des problèmes techniques qui vont ponctuer quasiment chaque titre, mais que le groupe va détourner à leur avantage, avec un grand sens de l’humour et de la répartie, donnant au concert une saveur particulière.

Des chansons interprétées sans fioriture, 3 guitares / Basse / Batterie. L’émotion est palpable sur les magnifiques « Oublie Tout », « Le Mouvement des Marée », « Au Moins », l’énergie prenant le relais sur les riffs entrainants de « La Télévision », « Augustin et Anita », « Dormir Dehors »…


GROUPE-MUSICIEN2


Fin du concert. Attente des rappels. Une envie de partager encore plus… Notre ITW de l’après-midi ayant dû être reportée, une envie soudaine s’empare de notre rédactrice… « Tu crois que je pourrais lui glisser la carte de Capitaine Kirk sur scène? ». Que répondre à cette question inattendue?… Sans plus attendre, la voilà qui se faufile jusqu’au bord de la scène et pose sa carte de visite par terre, au pied du micro!

Rappels. Entrée de DARAN et de ses musiciens. Ovation suivie d’un blanc lorsque DARAN ramasse la carte, la lit, la met dans la poche de son jean et s’adresse au public. « Y a-t-il des Québécois avec nous ce soir ? »… S’ensuit un dialogue assez surréaliste entre DARAN et Valérie.

Effectivement la musique de DARAN correspond aux goûts des québécois, avec ses textes sublimes, ses mélodies riches et son interprétation sincère, sans chiqué.

Ce concert, très différent de celui de RAMMSTEIN à Berlin ;-) confirme notre opinion : La musique n’a pas besoin de fioriture ni d’artifice pour nous toucher lorsqu’elle vient directement du cœur.

Merci DARAN.

DARAN_Gilles-copie


Gilles LARTIGOT
Fan (et Photographe).

Retrouvez l’intégralité des photos surhttp://www.flickr.com/rocknrollapictures

 


Categories: 5 - DECOUVERTES

DARAN


DARAN-POSTER
DARAN
est un chanteur, compositeur-interprète français. C’est incontestablement le gros coup de cœur musical de l’équipe de CapitaineKirk.ca.

DARAN
est un OVNI dans le paysage musical Français. Des textes ciselés au cordeau, d’une beauté rare. Une interprétation riche et unique avec beaucoup de sensibilité et d’émotions.


Pour découvrir cet artiste exceptionnel, je vous conseille d’écouter le concept album « Le Petit Peuple du bitume » et l’album acoustique « Augustin et Anita ».


Fan de rock et de riffs pêchus, vous serez séduits par « La Télévision »,  »Gala Gala Etc… », « Augustin et Anita ».


Les balades ne sont pas en reste avec les perles que sont « Quelque chose en moi », « Belle comme », « Au moins » et ces textes tous plus sublimes les uns que les autres.


 

pochette-CD


Discographie


1992 : J’évite le soleil (avec Daran et les chaises)

1994: Huit barré (avec Daran et les chaises)

1997 : Déménagé

2000 : Augustin et Anita

2003 : Pêcheur de pierres

2007: Le Petit Peuple du bitume

2009 : Couvert de poussière (Compilation)



Sortie fin Novembre dernier, « Couvert de poussière » est la toute première compilation de DARAN, où se côtoient ses plus belles chansons revisitées pour l’occasion plus quelques titres issus des derniers albums enregistrés  et un inédit.

couvert-de-poussiere

C’est aussi l’improbable rencontre entre Michel Alzéal, dessinateur de bande dessinée, et DARAN qui déclenche une démarche artistique créatrice et innovante, audacieuse et inédite : ce nouvel opus est accompagné d’une BD dont l’histoire originale est issue des textes des chansons de DARAN.



interieur-BD



Jeudi 28 Janvier, nous allons (enfin !) découvrir cet artiste exceptionnel sur la scène de l’Européen à Paris.


Liens :

http://www.daran.fr/

CONCERT 28 JANVIER à L’EUROPEEN – PARIS

http://www.digitick.com/daran-en-concert-l-europeen-paris-28-janvier-2010-css4-digitick-pg101-ri427921.html









Categories: 5 - DECOUVERTES

Condamné à l’excellence !!!

j ai toujours adoré Martin Matte et ai fait de bonds monstrueux lorsque  j ai reçu il y a quelques semaines les places pour assister à sa derniere, à Montéal le 24 octobre. Je n avais jamis mis les pieds dans la salle Wilfrid Pelletier, ni même assistée à un show  humoristique…. Je me suis régalée. J ai ris, pleuré, tout simplement aimé l’humour et la sensibilité de cet homme. Le secret de son succès Qu’est-ce qui explique le succès de Martin Matte? «Le talent. Il n’y a rien d’autre», a répondu le comique sans détour, avec la fausse arrogance qui est sa marque de commerce. Il a fini par admettre qu’il y avait aussi, derrière ces billets vendus, beaucoup de travail et l’apport de toute une équipe. «De remplir une salle chaque soir, c’est très, très gratifiant», a-t-il ajouté. Mais le risque, pour un humoriste qui répète les mêmes blagues, c’est de s’ennuyer. «Ma façon de gérer ça, c’est de ne pas donner beaucoup de spectacles, a expliqué Martin Matte. Quand tu as une grosse demande, tu peux en faire tous les soirs. Mais moi, j’en présente trois par semaine.» Les temps changent D’après Martin Matte, la réception que le public réserve aux différents numéros de son spectacle évolue avec le temps. «Ça, c’est fascinant. Moi, j’analyse beaucoup, confie l’humoriste. Et il y a des événements qui arrivent qui font que des blagues marchent mieux ou d’autres qui marchent moins bien.» Il donne l’exemple d’un gag sur le port du voile chez la femme musulmane. «C’était le délire, au début. Et maintenant, ça rit bien. Je pense que les gens étaient tannés d’en entendre parler, et le fait d’en rire leur faisait du bien. Aujourd’hui, ce n’est plus qu’un bon gag.» Image-2 http://www.facebook.com/martinmatte

Categories: 5 - DECOUVERTES